Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / 04-avril 2017 

Imprimer l'article

Communiqué du Conseil Syndical du SNUipp-FSU de Maine-et-Loire
Élections présidentielles : pas une voix pour le Front national ! Préparons les luttes sociales !

Publié le: mercredi 26 avril 2017

rien
rien

La représentante du Front national est donc qualifiée pour le second tour.
Cette progression du Front National est le résultat des politiques libérales, des lois régressives, des remises en cause des droits, comme des renoncements des gouvernements successifs à œuvrer véritablement pour la justice sociale et la réponse aux besoins sociaux et environnementaux.
Le SNUipp et la FSU considèrent avec une extrême gravité la montée de l’extrême droite dans notre pays. Depuis des années, ils prennent une part active pour la combattre.
Outre les replis nationalistes, les discours de haine et de racisme, le programme du Front National (1) est contraire aux objectifs et valeurs de solidarité, justice sociale, d’égalité et de paix que nous portons. Compte tenu des pouvoirs octroyés au président de la Vème République, la prise de pouvoir du Front national serait une catastrophe pour notre pays : préférence nationale et racisme d’État aggraveraient encore les fractures de notre société. Les plus fragiles de nos concitoyens seraient les plus touchés. Nous ne pouvons l’envisager.
Contrairement à un affichage anti-système, là où il est en responsabilité, le Front national déploie une organisation clientéliste et discriminatoire. Il dit parler « au nom du peuple » et des « petits », mais brise les solidarités en s’attaquant par exemple au milieu associatif et culturel. Et il n’hésite pas à exercer des pressions sur les agent-es, en utilisant honteusement les réseaux sociaux comme moyen d’intimidation. Mais lutter contre les idées d’extrême droite implique de lutter contre les inégalités et les injustices, les politiques libérales en œuvre qui font le lit de l’extrême-droite depuis des années. Il s’agit de les combattre et de faire avancer nos revendications.
Emmanuel Macron est l’un des artisans de ces politiques libérales (2). Il en a fait la preuve comme ministre, avec sa loi qui a étendu le travail du dimanche, et avec la loi El Khomri, qu’il aurait voulue plus dure encore (3). Alors même que le chômage est déjà catastrophique, il veut supprimer 120 000 postes dans les services publics, qui se dégradent déjà faute de personnel. Il dit vouloir « libérer le travail », c’est-à-dire aggraver encore la précarité des salariés . Il déclare déjà vouloir gouverner par ordonnances et en recourant massivement au 49.3, au mépris de la démocratie. Il se pose en rempart contre Le Pen. Mais la politique qu’il mènera ne pourra que renforcer le FN.
Certains, pour faire barrage à Marine Le Pen s’apprêtent cependant à voter pour Emmanuel Macron. D’autres, pour rejeter Le Pen sans cautionner Macron, voteront blanc, nul ou s’abstiendront.
Mais continuer sur la voie des politiques libérales menées depuis 30 ans ne fera qu’aggraver le chômage et la précarité, fragiliser les services publics et la protection sociale, amenuiser l’égalité de toutes et tous face aux droits élémentaires, renforcer les inégalités sociales... L’essentiel est que les salariés, les retraités et les chômeurs soient conscients qu’ils ne pourront se défendre qu’en se retrouvant ensemble, demain, dans les luttes collectives du monde du travail.

Le SNUipp49 porte et continue de porter des propositions alternatives pour une société plus juste et plus solidaire : partage du temps de travail, autre répartition des richesses et réforme fiscale, mesures pour une transition écologique pour préparer l’avenir, renforcement des services publics et de la protection sociale pour lutter contre les inégalités, réussite scolaire et élévation d’un niveau de qualification pour tous les jeunes.
C’est cette orientation qu’il continuera de porter et de défendre avec les personnels. Il construira, chaque fois que nécessaire, avec les salariés, les mobilisations dans l’unité la plus large.

Le SNUipp49 s’y emploie dès aujourd’hui en appelant à faire du 1er mai un grand rassemblement revendicatif, dans l’unité la plus large, pour une société plus juste, plus égalitaire et plus solidaire, et pour dénoncer l’idéologie du Front National.

rien
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales