Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / 11-novembre 2017 

Imprimer l'article


Référents ASH, une lettre au Premier ministre

Publié le: samedi 25 novembre 2017

rien
rien

Suite aux engagements non tenus du gouvernement concernant le régime indemnitaire des enseignants référents handicap, trois syndicats dont le SNUipp-FSU ont adressé un courrier unitaire au Premier ministre.

Après des mois de discussions avec le gouvernement, il avait été acté que les enseignants référents handicap devraient percevoir le taux plafond de la nouvelle indemnité pour missions particulières, soit un montant de 2500 € bruts annuels. Cette nouvelle rémunération devait se substituer à l’ancienne indemnité des enseignants référents handicap d’un montant de 929 €.
Or l’arbitrage est laissé aux recteurs si bien que selon les académies, le montant de l’indemnité varie, ce qui est inacceptable.
C’est le sens du courrier envoyé au Premier ministre ce 23 novembre par trois syndicats, dont le SNUipp-FSU.


Monsieur le Premier ministre,

Le président de la République a déclaré le handicap grande cause nationale. L’École y contribue largement et les personnels s’y engagent pleinement bien que les conditions de la réussite de l’inclusion soient rarement réunies. Parmi eux, les enseignants référents handicap (ERH), chargés de l’application et du suivi des Projets personnalisés de scolarisation, sont un maillon essentiel de la réussite de la scolarisation des élèves en situation de handicap. Pourtant les engagements de revalorisation pris en leur faveur sous la précédente mandature ne sont pas tenus.
Après des mois de discussions, il avait été acté qu’ils devraient percevoir le taux plafond de la nouvelle indemnité pour missions particulières, soit un montant de 2500 € bruts annuels. Cette nouvelle rémunération devait se substituer à l’ancienne indemnité des enseignants référents handicap d’un montant de 929 €. Ils devaient donc bénéficier ainsi d’une revalorisation comme l’ensemble des enseignants du premier degré.
À plusieurs reprises, nos organisations syndicales ont sollicité le ministère de l’Éducation nationale pour s’assurer de la mise en œuvre de cette mesure. Lorsqu’enfin une réponse nous est faite, c’est pour nous dire que l’arbitrage est laissé aux recteurs qui détermineraient les décisions individuelles d’attribution. Au vu des réponses faites à nos sections locales respectives, il s’avère que dans de rares cas, le montant de l’indemnité est celui du taux plafond, tandis que dans de nombreuses académies le choix du montant plancher, moitié moindre, est effectué par les recteurs.
Les ERH, ce sont 1500 femmes et hommes qui sont au cœur de la construction et du suivi des projets de scolarisation de chacun de ces enfants et de ces jeunes avec leurs familles et les équipes. À l’absence de formation, au nombre important de dossiers, à l’abondant travail administratif, aux frais de déplacements insuffisants et aux conditions matérielles souvent précaires s’ajouterait dorénavant le non-respect des engagements pris en termes de reconnaissance salariale.
Pour nos organisations, cela est inacceptable. Nous réclamons le versement de l’Indemnité pour mission particulière (IMP) à hauteur de 2500 € pour tous les référents, partout sur le territoire. C’est la condition pour que ces postes retrouvent l’attractivité qu’ils perdent de manière massive année après année.
Nous vous demandons solennellement d’intervenir en ce sens et vous prions de croire, Monsieur le Premier ministre, en l’expression de nos respectueuses salutations.

rien
Pendant que les fonctionnaires sont soumis à l’autérité, les cabinets ministériels s’augmentent !
Université d’automne : les vidéos en ligne
La FSU s’associe à la journée d’action du 16 novembre
Action du 16 novembre (public/privé) : appel commun départemental
Non à une nouvelle sectorisation, Oui à un collège public à Beaupréau (rassemblement vendredi 10/11 à 9h30 à Angers)
Les réunions d’info syndicale du SNUipp-FSU en novembre-décembre-janvier
Emplois-aidés dans les écoles : le ministère ne répond pas aux demandes de l’intersyndicale
Mesures salariales pour les fonctionnaires : inacceptable pour la FSU !
Recours aux contractuels : le SNUipp-FSU s’adresse au ministre
25 Novembre : La FSU engagée pour en finir avec les violences faites aux femmes
Dénoncer l’austérité, défendre les fonctionnaires
Indemnités des PsyEN : enfin !
Laïcité : mobilisation le dimanche 26 novembre pour le collège de Beaupréau
La FOL 49 fête ses 80 ans !
"Inclusion, élèves perturbateurs, souffrance des personnels" : intervention de F. Grimaud : mercredi 24 janvier à Angers (14h/17h)
Comment durer dans le métier ?
Éduquer contre les violences sexistes
Enseignants Référents : stage académique le 9 janvier 2018 à Angers
Rythmes scolaires à Angers : faites entendre votre voix, tenez dès maintenant votre conseil d’école !
Blanquer face aux chercheurs (un article du Café Pédagogique)
"L’école a besoin de toute la recherche"
Elections PsyEN : la FSU première !
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales