Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : CAPD, CTSD, CDEN...  / Commissions paritaires 2018-2019 (CAPD, CTSD...) 

Imprimer l'article


CTSD carte scolaire 2019 : la déclaration préalable du SNUipp-FSU

Publié le: jeudi 31 janvier 2019

rien
rien

PNG - 29.4 ko
Les représentants du SNUipp-FSU vous informent...

Déclaration du SNUipp-FSU 49
CTSD du 31 janvier 2019

Monsieur le Directeur Académique,

En préambule, nous tenons à souligner positivement la transmission dans les délais réglementaires de documents préparatoires complets qui ont permis de mener notre travail paritaire.
Nous souhaitons cependant pouvoir vérifier à l’issue de cette instance que vos « propositions » de mesures de carte scolaire ne sont pas figées, et que vous prendrez en compte les remarques des représentant·es du personnel SNUipp-FSU pour les faire évoluer. Nous faisons précisément référence à nos interventions en groupe de travail afin de faire ajouter à votre liste d’ « ouvertures à l’étude » des écoles aux effectifs chargés, telles que les maternelles de Brain sur l’Authion ou de Corné , pour ne citer qu’une seule circonscription, respectivement à 28,2 et 28 de moyenne. Dans votre dernière projection, ces écoles ne sont toujours pas concernées par une éventuelle ouverture.
S’agissant précisément de l’école maternelle, nous voudrions rappeler ici le constat récent fait par le Défenseur des droits, Jacques Toubon, qui recommande dans son rapport annuel du 19 novembre dernier d’améliorer le taux d’encadrement en maternelle « de manière significative afin d’assurer au mieux la mise en œuvre des programmes ». La France se classe en effet parmi les pays au plus mauvais taux d’encadrement en maternelle, c’est-à-dire aux effectifs les plus lourds, juste derrière le Chili et le Mexique ! 53,6% des classes en maternelle dépassent 25 élèves. C’est ce que dénonce de façon récurrente le SNUipp-FSU qui revendique des effectifs inférieurs à 20 élèves en Education Prioritaire, et à 25 élèves partout ailleurs sur le territoire. Au groupe de travail, votre carte scolaire nous a été présentée comme s’articulant autour de priorités, notamment celle du « soutien à la maternelle ». Nous souhaitons que ce soutien annoncé se traduise concrètement. Des pistes ont été présentées : abandon du système de quota et prise en en compte de tous les élèves de 2 ans, ou abaissement des e/c maternelle qui sont partout les plus élevés. On peut d’ailleurs questionner cette majoration automatique.

Comme nous avons eu l’occasion de l’exprimer en CTA, le gouvernement aurait pu profiter de la baisse démographique que nous connaissons pour améliorer les taux d’encadrement dans les écoles. Mais à contrario, le Ministère a choisi d’ôter localement 2 postes. Et l’on entend à tous les échelons, national, académique et même départemental par votre voix, justifier les dotations catastrophiques du secondaire par une priorité accordée au premier degré !
Cette surprenante justification ne tient pas face à la réalité du terrain : une dotation négative, aucun moyen supplémentaire pour abonder les nécessaires dédoublements de CE1 en REP, 42 fermetures envisagées qui alourdiront automatiquement les classes restantes, disparition du dispositif « plus de maîtres que de classes » qui permettait des organisations pédagogiques différentes au bénéfice de tous les élèves... Personne n’est plus dupe : enseignants, parents, et même élus prennent la parole pour dénoncer le double discours présidentiel qui dit vouloir sauvegarder les écoles en milieu rural, alors que vous envisagez un nombre important de fermetures en milieu rural.
Car si nous insistons sur les effectifs trop chargés, c’est justement parce qu’ils rendent le travail plus difficile, compliquent indiscutablement les conditions d’apprentissage des élèves et plus généralement les conditions de travail des enseignants, qu’ils sont sources de tensions et de difficultés. Et cela, sans même évoquer l’augmentation du nombre d’élèves à besoins éducatifs particuliers ou hautement perturbateurs.
Nous observons d’ailleurs que votre projection ne porte aucune proposition d’ouverture de postes RASED, or les besoins dans les circonscriptions existent bel et bien. Pas d’annonce non plus d’ouverture d’ULIS école… Nous souhaitons obtenir des informations sur ces deux sujets au cours de ce CTSD, et plus globalement sur l’ensemble des moyens ASH et leur répartition départementale.

Enfin, la fermeture de l’école maternelle Jean Jaurès de Trélazé figure dans votre projet de mesures de carte scolaire. Comme nous l’avons déjà exprimé au cours du groupe de travail, nous sommes opposés à la disparition de cette école publique, qui plus est prévoit un effectif de 47 élèves à la rentrée et qui se situe en Education Prioritaire. Cette prévision d’effectif témoigne d’un Service Public qui assure sa mission de proximité. Notre position de refus de fermeture d’une école publique, quelle qu’elle soit, est tout autant citoyenne que syndicale. Nous l’assumons.

C’est d’ailleurs sur la revendication de défense des Services Publics, dans une période où ils sont attaqués frontalement avec CAP 2022, jusqu’à mettre en pâture leur devenir au sein d’un « Grand Débat » que le SNUipp-FSU49 appelle à la grève le 5 février prochain : parce que l’Ecole publique et laïque doit rester un Service Public de qualité et de proximité.

Nos collègues, nous avons l’occasion de le souligner maintes fois en CAPD ou en CHSCTD, donnent beaucoup, s’engagent quotidiennement, s’investissent pleinement. Ils doivent être appuyés dans leur mission par une baisse significative des effectifs dans toutes les classes.
Parce que l’école est à nos yeux un investissement et non pas un coût, nous dénonçons des choix politiques et budgétaires qui ne soient pas à la hauteur des enjeux d’une école que nous appelons de nos vœux : ceux de la réussite de tous, de la justice sociale, de l’émancipation citoyenne.

rien
CAPD du 30 août 2018 : compte-rendu...
Moyens provisoires dans les écoles pour 2018-2019
Groupe de travail du 11/09/2018 (Ajustements de la rentrée 2018) : compte-rendu
CTD du 20 novembre 2018 : déclaration de la FSU 49
CTSD « Bilan de rentrée » du 20 novembre 2018 : notre compte-rendu
CAPD du 27 novembre 2018 : déclaration du SNUipp-FSU
CAPD du 27 novembre 2018 : COMPTE-RENDU du SNUipp-FSU
Groupes de travail (préparation rentrée 2019 : MOUVEMENT et TEMPS PARTIELS) des 3 & 14 décembre 2018
Comité Technique Académique (CTA) du 14 janvier 2019 : déclaration préalable de la FSU
[URGENT] Carte scolaire 2019 : CTSD et délégation d’école jeudi 31 janvier !
CTSD du 31 janvier 2019 : les mesures décidées du Dasen (ouvertures et fermetures)
CTSD carte scolaire du 31/01/2019 : compte-rendu...
CAPD du 4 février 2019 : déclaration du SNUipp-FSU
CAPD du 4 février 2019 : compte-rendu...
CAPD du 14 mars 2019 : déclaration du SNUipp-FSU
CAPD du 14 mars 2019 : compte-rendu...
CTSD du 18 mars 2019 : déclaration du SNUipp-FSU de Maine-et-Loire
CTSD du 18/03 : les modalités de MOUVEMENT arrêtées par le Dasen
CAPA des Psy-EN du 13 mars 2019 : déclaration du SNES et du SNUipp-FSU
CAPD du 22 mai : déclaration préalable du SNUipp-FSU de Maine-et-Loire
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales