Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : CAPD, CTSD, CDEN...  / Commissions paritaires 2018-2019 (CAPD, CTSD...) 

Imprimer l'article


CAPA des Psy-EN du 13 mars 2019 : déclaration du SNES et du SNUipp-FSU

Publié le: samedi 23 mars 2019

rien
rien

Déclaration préalable des élus SNES-FSU et SNUipp-FSU à la CAPA du 13 mars 2019

Nous tenons tout d’abord à vous faire part de notre dénonciation du projet de loi sur la Fonction Publique que ce gouvernement prévoit de présenter devant les assemblées.
Les agents de la Fonction publique et leurs missions sont au cœur des visées régressives du pouvoir exécutif.
Après le retour du gel de la valeur du point qui entraîne des pertes de pouvoir d’achat sans précédent, la mauvaise compensation de la hausse de la CSG, le rétablissement du jour de carence injuste tant pour les salarié-e-s du privé que pour les agent-e-s public, pour ne s’en tenir à quelques exemples, voici un projet de loi dévastateur de contre réforme de la Fonction publique. En démantelant les organismes consultatifs de la Fonction publique et en mettant en cause les mandats des représentants des personnels, en projetant un recours encore plus massif aux contractuels, synonyme de précarité accrue et d’affaiblissement de la garantie de neutralité des agents publics, en accentuant fortement les éléments individuels de rémunération ouvrant ainsi la porte à des pratiques clientélistes, ce projet de loi constitue une charge sans précédent contre le Statut Général des fonctionnaires.
Pire, en créant un arsenal de dispositions, notamment organisant la mobilité forcée, pour accompagner de nouvelles et massives suppressions d’emplois et favoriser l’abandon ou la privatisation de missions publiques, ce texte est également porteur de reculs très graves pour l’ensemble de la population aggravant encore les inégalités.
Tout cela se fait à la hussarde, dans un calendrier extrêmement resserré qui ne permet pas une concertation digne de ce nom – le texte pourrait être adopté dès juin au Parlement - et ce sans tenir compte des propositions et positions des organisations syndicales.
Aux côtés de l’ensemble des salarié-es, nous appelons à faire du 19 mars prochain un temps fort de mobilisation pour dénoncer ces attaques portées à la Fonction Publique.

Afin d’effectuer au mieux notre travail de représentant-es du personnel, nous souhaiterions pour tous les sujets abordés que chaque délégué-es puisse recevoir l’ensemble des documents préparatoires au GT et à la CAPA. Concernant cette séance traitant de la question des avancements, nous dénonçons à nouveau le développement d’une méritocratie érigée comme critère d’avancement dans la carrière. Des avis (souvent divergents) sont prononcés par les supérieurs hiérarchiques dans une totale opacité avec l’injonction d’un quota à respecter par type d’avis. Cet avancement au mérite s’éloigne d’une école qui se voudrait celle de la confiance envers ses salarié-es. Le sentiment injuste ressenti par les collègues est renforcé par le fait que l’avis reste figé au 9ème échelon. Nous continuons de revendiquer le principe de privilégier l’âge des collègues et leur ancienneté de service afin qu’un maximum d’entre eux puissent partir en retraite avec le grade le plus élevé.

Pour ce qui est des congés de formation professionnels, nous tenons à souligner le ridicule du nombre de jours retenus (8 mois et 4 jours au final) pour l’ensemble des 303 collègues de l’académie. Nous appartenons à une profession qui par ailleurs se doit d’être en lien avec la recherche et l’évolution du métier. De nombreux collègues financent eux mêmes leur formation, ce qui n’est pas acceptable.

Mouvement pour les psychologues EDA
A ce jour,les règles du mouvement ne permettent toujours pas de postuler sur des postes précis mais seulement sur des circonscriptions. Le ministère s’était engagé l’an dernier à faire évoluer le logiciel afin de permettre un mouvement des personnels cohérent avec les réalités professionnelles (implantation dans une école, financement par les communes, frais de déplacements…).
Nous constatons que cet engagement n’est pas tenu.
Cependant, certaines académies mettent en place, parfois pour la deuxième année, une procédure en deux temps avec une saisie des vœux sur le logiciel SIAM et, après réception de la confirmation une saisie sur un document annexe permettant de préciser quatre types de vœux : école, circonscription, département, académie.
Qu’en est-il dans notre académie ?
Quelle possibilité d’accès à un document annexe est envisagée pour faciliter les nominations de nos collègues ?

Actualité EDO :
D’un côté il est affirmé en GT que la suppression des postes administratifs en CIO n’est pas liée à une carte en évolution, de l’autre le courrier adressé aux DCIO concernés démarre sur l’argument de cette évolution : « Dans le cadre de la réorganisation des Centres d’Information et d’Orientation, je vous informe…. ». Est-il impossible d’être clair, de travailler et de réfléchir en concertation avec les personnels, de ne pas maltraiter ces derniers de manière aussi odieuse ?
Comment envisager l’année prochaine un service public de qualité qui pour certains des plus fragiles (53-85) sera éloigné des usagers quand d’autres devront fonctionner avec un seul personnel administratif (Châteaubriant, Cholet, Saumur, Sarthe Sud…) ? De fait, les CIO concernés ne seront pas dans des conditions optimales de fonctionnement. Comment alors ne pas imaginer que justification sera faite, à terme, de la fermeture de ces services rendus inefficaces ?
Les équipes des CIO sont sur le pont pour accompagner les différentes réformes auprès des élèves, des familles et des établissements. Les personnels sont affectés par le manque d’informations sur le devenir des services et beaucoup sont en grande souffrance. Pourtant, nous avons connaissance d’échanges Ministère-Recteur, Recteur-Région sans communication en direction des premiers concernés. Comment ne pas se scandaliser quand sont désignés pour dialoguer avec la région deux DCIO ? Nous revendiquons une représentation plus proche du réel (DCIO, PsyEN de chacun des départements) et en adéquation avec le résultat des dernières élections professionnelles. Ce dialogue avec les régions est primordial ; la Loi Avenir étant votée, elle engage de fait des évolutions dans l’accompagnement à l’Orientation.

rien
CAPD du 30 août 2018 : compte-rendu...
Moyens provisoires dans les écoles pour 2018-2019
Groupe de travail du 11/09/2018 (Ajustements de la rentrée 2018) : compte-rendu
CTD du 20 novembre 2018 : déclaration de la FSU 49
CTSD « Bilan de rentrée » du 20 novembre 2018 : notre compte-rendu
CAPD du 27 novembre 2018 : déclaration du SNUipp-FSU
CAPD du 27 novembre 2018 : COMPTE-RENDU du SNUipp-FSU
Groupes de travail (préparation rentrée 2019 : MOUVEMENT et TEMPS PARTIELS) des 3 & 14 décembre 2018
Comité Technique Académique (CTA) du 14 janvier 2019 : déclaration préalable de la FSU
[URGENT] Carte scolaire 2019 : CTSD et délégation d’école jeudi 31 janvier !
CTSD carte scolaire 2019 : la déclaration préalable du SNUipp-FSU
CTSD du 31 janvier 2019 : les mesures décidées du Dasen (ouvertures et fermetures)
CTSD carte scolaire du 31/01/2019 : compte-rendu...
CAPD du 4 février 2019 : déclaration du SNUipp-FSU
CAPD du 4 février 2019 : compte-rendu...
CAPD du 14 mars 2019 : déclaration du SNUipp-FSU
CAPD du 14 mars 2019 : compte-rendu...
CTSD du 18 mars 2019 : déclaration du SNUipp-FSU de Maine-et-Loire
CTSD du 18/03 : les modalités de MOUVEMENT arrêtées par le Dasen
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales