Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / Année 2020  / 01-janvier 2020 

Imprimer l'article


Groupe de travail départemental de consultation "DIRECTION" : compte-rendu

Publié le: vendredi 3 janvier 2020

rien
rien

Compte rendu du groupe de travail départemental de consultation "direction" du 20 décembre 2020.

Présents : DASEN (M. Dechambre), IA-Adjoint (M. Gromy), IEN (Mmes Hussenot -Lesgourgues) , 3 SNUipp-FSU (Claudie LAURENT, Emilie MOREAU, Régis BERTHELOT), 1 Fo, 2 Se-Unsa.
Directrices et directeurs d’écoles : Mesdames Benetti (élém Aldo Ferraro - Angers), Coquemont-Bonnafoux (élem Simone Veil - Blou), Naham (prim Aimé Césaire - Trélazé), Nussbaumer (mater. Louis Buffon - Cholet) et M. Tallon (prim Maurice Ludard - Daumeray).
Excusé : Sgen-CFDT

Lors du comité technique ministériel du 13 novembre 2019, le ministre a décidé de la mise en place de groupes départementaux "dans le but d’identifier des pistes d’allègement de tâches administratives et de s’assurer du suivi des mesures d’amélioration des conditions de travail et des missions des directeurs".

Le SNUipp-FSU49 n’est pas dupe ! Ces mesurettes, prises après la très grande émotion et la mobilisation de la profession suite au suicide de notre collègue Christine Renon, ne répondent en rien à l’aggravation de nos conditions de travail et n’ont pour but que de promouvoir le statut de direction. Dans le même temps, la dotation académique de 0 poste pour 2020 est une énième marque de mépris à l’encontre de notre profession, déjà fortement pénalisée par la dégradation de nos conditions de travail, le recours systématique au new management dans la gestion des personnels et au pilotage des écoles par les évaluations, une rémunération bien en deçà de celle des autres pays de l’OCDE et un projet de réforme des retraites destructeur.

Le SNUipp-FSU49 a pris la décision de participer à ce premier groupe de travail pour y porter ses revendications de mesures à la hauteur des enjeux.

Les points suivants ont été évoqués :

1- Point d’étape sur la mise en œuvre de la journée supplémentaire de décharge et réunions dans les circonscriptions.

Tout d’abord, le DASEN a fait un bilan des réunions des directeurs qui ont été organisées par les IEN de circonscription. Les deux tiers des directeurs ont participé à ces réunions. La participation a été variable d’une circonscription à l’autre (de 20,8% à 83% de participation.). Dans l’ensemble, les discussions ont été sereines et courtoises.
Deux thèmes sont ressortis de ces rencontres :
- la question du temps pour faire son travail
- la gestion des situations difficiles avec les élèves mais aussi avec les parents.

Puis les organisations syndicales ont rappelé leurs positions sur la direction.
Le SNUipp-FSU49 fait le constat que la journée supplémentaire de décharge est largement insuffisante, elle devrait être à minima hebdomadaire pour toutes les écoles au regard de l’enquête du SNUipp-FSU sur le temps passé à la direction par les collègues.
Les collègues directeur·rices présents ont aussi insisté sur la nécessité d’augmenter le temps de décharge hebdomadaire notamment pour les écoles de 1 à 3 classes. Le DASEN a répondu que ce n’était pas de son pouvoir mais de celui du Ministre.

Le SNUipp-FSU49 est intervenu sur la :
- nécessité de prévoir une nouvelle date pour les collègues qui se sont vus attribuer cette journée le 5/12 alors que cette date de grève nationale était connue depuis longtemps.
- nécessité de prévoir une nouvelle date pour les collègues qui ont eu des formations sur leur jour de décharge.

Le DASEN nous a affirmé que tous les collègues auraient leur journée supplémentaire de décharge. Ils n’ont pas réussi à l’organiser pour tous les collègues avant les vacances de fin d’année. Nous incitons donc toutes et tous les collègues qui n’auraient pas eu cette journée à se faire connaître auprès de leur IEN et de nous en informer. (snu49@snuipp.fr)

Concernant les réunions dans les circonscriptions : celles-ci exigent qu’un.e adjoint.e se désigne pour remplacer la direction en cas d’absence. Pourquoi leur refuser l’expression dans ces réunions ? Le DASEN a maintenu son refus en justifiant que la direction était attachée à une personne et non à une école même en cas de direction collégiale.

Les directeur·rices présent.es au sein du groupe de suivi ont insisté sur la nécessité d’avoir une personne en plus au sein de l’équipe pour alléger leurs tâches administratives et matérielles (ouvrir le portail, gérer les absences, répondre au téléphone etc). Ces postes devraient être stables et pensés dans le temps. Les organisations syndicales ont rappelé leur revendication d’emplois pérennes et statutaires.
Les collègues présent.es ont aussi demandé à bénéficier de formations initiales et continues tout au long de leur carrière.
Il a aussi été demandé que les faisant-fonctions puissent bénéficier d’une formation dès leur prise en fonction

Ces demandes reprennent l’essentiel de nos revendications sur la direction.


2- Echanges sur le fonctionnement de l’école, équipe pédagogique, suivi des élèves, relations avec les parents d’élèves, avec la commune ou l’EPCI, avec l’institution.

Le SNUipp-FSU49 a été interpellé par de nombreux collègues concernant :
- L’allègement des sollicitations par mails jamais mis en œuvre, avec, au contraire, plus de mails arrivant directement du ministère sans distinction entre les écoles maternelles et élémentaires.
- La suspension de toutes les enquêtes d’ici fin décembre annoncée par le ministre : pas appliquée, demande de retransmission des exercices PPMS sur un site dédié alors qu’ils ont déjà été envoyés dans les circos.
- Des collègues directeur·rices qui reçoivent directement sur leurs boîtes mails personnelles des questions/commandes relatives au fonctionnement de l’école.
Se posent deux questions :

  • 1. le "tri" de nos adresses mails personnelles en fonction de la mission assurée.
  • 2. la surcharge des mails.

Durant la réunion, il n’a été évoqué que la question des mails.
L’administration dit y réfléchir. Il lui a été rappelé que cela fait plus de 5 ans que cette question revient et qu’aucune amélioration n’a été enregistrée.


3- Modalités de fonctionnement du groupe départemental de consultation et de suivi.

Le SNUipp-FSU49 s’est étonné qu’aucune école avec une unité ULIS ne soit présente. La scolarisation de ces élèves revêt pourtant des problématiques particulières (répartition des élèves, multiplication des réunions…).
Le DASEN a reconnu qu’il n’avait pas pensé à inviter un directeur·rice d’une école bénéficiant d’un dispositif ULIS et qu’il s’engage à inviter un ou une collègue pour la prochaine réunion.
Pour le SNUipp-FSU49, le DASEN a choisi de faire représenter 2 « grosses » écoles urbaines (11 et 15 classes). Dans le département, seulement un peu plus de 40 directeur·rices d’école bénéficient d’une décharge égale ou supérieure à un mi-temps (écoles de plus de 10 classes), soit 10% des écoles du Maine et Loire. Celles-ci vont être de fait sur-représentées.
L’administration chercherait à nous « vendre » un modèle d’école (primaire, urbaine, avec un nombre important de classes… une certaine modélisation des E2P…) qu’elle ne ferait pas autrement !

Le SNUipp-FSU49 a dénoncé la dotation 0 poste pour la rentrée prochaine. Si le DASEN la justifie par la baisse démographique, il reste que le ministère n’a aucunement l’intention de profiter de cette baisse pour améliorer les conditions de travail et d’apprentissages. Le SNUipp-FSU49 a réaffirmé la nécessité d’inscrire des mesures rapides dans un cadre national :

    • Augmentation significative du temps de décharge pour toutes les directions d’écoles avec une prise en compte des situations spécifiques des écoles qui accueillent des élèves d’ULIS, d’UPE2, enfants du voyage…
    • Aide au fonctionnement de toutes les écoles sur des emplois pérennes et statutaires.

Le SNUipp-FSU49 a aussi marqué son opposition à toute forme d’évolution vers un statut pour les directeurs-trices et rappelé que l’augmentation des rémunérations devait s’inscrire dans une revalorisation globale des salaires pour l’ensemble des enseignant.es.

Le DASEN se dit ne pas être opposé à un statut de direction, statut ne signifiant, pas pour lui, "hiérarchie" (sic).

Pour finir, il a été retenu six thèmes qui seront traités lors des prochaines réunions.

      • Formation
      • Accompagnement dans les signalements et les situations particulières
      • Les services civiques
      • Les mails
      • La relation avec l’institution (IEN et IA)
      • Les relations avec les collectivités locales.
rien
Participation à la GRÈVE du 9 JANVIER : informez-nous du TAUX de PARTICIPATION de votre école
Amplifier la mobilisation et la grève pour gagner ! (communiqué unitaire interprofessionnel)
Dossier RETRAITES 2019/2020
Stage de formation "Débattre en classe", jeudi 13 février à Angers
Suicide et travail : le lien reconnu
ANGERS et CHOLET : contre la retraite à points, la mobilisation se poursuit !
Réunions d’Information Syndicale (RIS) en janvier-février-mars 2020
Contre la retraite à points : les ACTIONS du 11 au 16 janvier
En grève le 14 janvier (communiqué de l’intersyndicale nationale)
Direction : la feuille de route est tracée
42 jours plus tard : UN MOUVEMENT MAJORITAIRE ET INEDIT !
[Communiqué de la section] : Dysfonctionnement téléphonique pour nous joindre
Foncton publique : DES ACTIONS MULTIPLES POUR ÉLEVER ENCORE LE RAPPORT DE FORCES
Grève du 24 : les ministres doivent entendre !
Évaluations CP : nouvelle année, même recette
Salaires : très loin du compte
CALENDRIERS 2020 du versement des SALAIRES et PENSIONS
Du 20 au 24 janvier : le plan d’actions jusqu’à l’énorme mobilisation du 24 janvier !
Participation à la GRÈVE du 24 JANVIER : informez-nous du TAUX de PARTICIPATION de votre école
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales