Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / Année 2020  / 03-Mars 2020 

Imprimer l'article


78 postes en moins au concours externe PE pour 2020 dans l’académie !!

Publié le: jeudi 12 mars 2020

rien
rien

JPEG - 121.9 ko
Les promesses de JM Blanquer !

L’académie de Nantes va perdre 78 postes au concours externe 2020 des PE !

La semaine dernière, le SNUipp-FSU adressait un courrier au ministre (voir en fin d’article) afin de lui demander de publier urgemment la répartition des postes, par académie et par concours, du CRPE 2020. C’est aujourd’hui, à peine plus de trois semaines avant le début des épreuves d’admissibilité, que cette publication s’est faite. Les candidates et candidats, inscrit•es depuis le 10 octobre 2019 attendaient cette officialisation avec impatience.

Le nombre de postes au concours reste stable par rapport à 2019.
Stabilité qui cache mal un choix du gouvernement de réduire le nombre de places offertes au concours externe. Déjà passé de 10 526 à 9 636 postes entre 2018 et 2019, il passe à 9 515 postes en 2020.

Certaines académies connaissent, cette année, une baisse drastique du nombre de postes...
C’est le cas, notamment des académies de Lille, Toulouse, Reims et Limoges qui perdent toutes plus de 30% de postes offerts au concours externe. Poitiers, Paris, Caen, Nantes et Rouen perdent, quant à elles, de 22% à 29%. Les départements d’Outre-Mer payent également un lourd tribut : la Guadeloupe et la Réunion perdent quasiment 24% de postes à l’externe, quant à la Martinique la perte s’élève à 32%. Notons, par ailleurs, que Toulouse et Nantes, par exemple, avaient connu l’an dernier une forte hausse du nombre de postes après une baisse drastique, de l’ordre de 50% en 2018.

… pour d’autres, une augmentation en trompe l’oeil ?
Des académies voient aussi leurs postes à l’externe augmenter : Amiens, Montpellier, Orléans-Tours et Rennes.... qui avaient toutes connu une baisse importante l’année dernière. Les académies de Clermont-Ferrand et Grenoble qui gagnent respectivement 30% et 35% doivent-elles craindre une forte baisse au concours 2021 ?

Les académies de Créteil et Versailles
Dans ces deux académies, le nombre de postes est stable. Mais comme les années précédentes, elles ne feront pas le plein faute de candidat•es.
D’autre part, le Journal Officiel du jour ne précise pas le nombre de postes offerts aux concours supplémentaires organisés dans ces académies.

Une politique délétère dans la lutte contre le manque d’attractivité du métier.
Le ministère continue donc sa politique de « yo-yo » qui détériorera encore l’attractivité du métier. Dans le rapport du CNESCO de 2016 intitulé « Attractivité du métier enseignant : état des lieux et perspectives », N. Mons soulignait : « les difficultés de recrutement sont récurrentes quand les mandats politiques alternent recrutement important et postes en berne. Les faibles ratios candidats/poste à pourvoir pourraient s’expliquer principalement par une crise conjoncturelle liés aux à-coups dans les recrutements. Construire une politique de ressources humaines, en lien avec les besoins démographiques, qui s’inscrit dans la durée est donc central pour la qualité du recrutement des enseignants »

Le nombre de postes et d’inscrit•es étant stable entre 2019 et 2020, la crise de recrutement connue devrait perdurer (pour mémoire, 865 postes perdus en 2019).
Et ce, plus particulièrement dans les académies « sous tension » comme Créteil et Versailles où le nombre d’inscrit-es est en baisse (pour mémoire, 563 postes perdus à Créteil et 368 postes perdus à Versailles en 2019).
En moyenne, ce sont 40% des inscrit-es aux CRPE qui se présentent effectivement aux concours. Face à cette crise de recrutement qui s’installe dans la durée, le SNUipp-FSU revendique des pré-recrutements dès la L1, avec une rémunération des étudiant-es prérecruté.es leur permettant de se consacrer entièrement à leurs études, et une amélioration des conditions de formation, de rémunération et d’exercice du métier.


PDF - 181 ko
06_03_2020_courrier_men_crpe

rien
Face au 49-3, une seule réponse s’impose, la mobilisation ! (devant la préfecture, mardi 3 mars 17h30)
Permutations 2020 : Les résultats et ensuite ?
Les retraites au 49-3 !
Résultats Permutations informatisées : le SNUipp-FSU 49 vous accompagne.
Les questions que le ministre a oublié de poser
Le seul gel qu’on trouve dans les écoles, c’est celui du point d’indice
L’école maternelle plus performante que les jardins d’enfants
Coronavirus : vers le stade 3
Le 14 mars, on marche pour le climat !
Youth for climate : les jeunes écrivent aux enseignant·es
Tract pour la marche climat du 13 mars (14h au Ralliement à Angers)
 !!![ANNULÉ] !!! Contre la loi Macron sur les retraites : TOUTES et TOUS en GRÈVE le 31 mars ![ANNULÉ]
Assez des violences et humiliations contre les femmes !
[INFO IMPORTANTE] Fermeture de toutes les écoles à compter du lundi 16 mars
[DERNIERE MINUTE] Dispositions d’organisation suite à la fermetures des écoles
[CORINAVIRUS] De quoi la « continuité pédagogique » est-elle le nom ?
Coronavirus : des consignes pas toujours claires. Que fait-on lundi ?
[CORONAVIRUS] La FSU académique écrit ce dimanche au Recteur
Situation sanitaire et actions : communiqué intersyndical
[CORONAVIRUS] Liste des regroupements des écoles du département (version 19/03)
[CORONAVIRUS] Accueil des enfants des personnels soignants : la solidarité se met en place, les personnels ont besoin de protections
[CORONAVIRUS] : Courrier du Recteur en date du 18/03 : les syndicats de la FSU écrivent au recteur
Éducation Nationale et Enseignement supérieur : ne pas jeter d’huile sur le feu
[Crise Coronavirus] "La note du recteur passe mal" (Ouest-France)
Des ressources pour la continuité scolaire
La classe à la maison questionnée
[Coronavirus] Le SNUipp-FSU du Maine-et-Loire s’adresse aux PE
La continuité "pédagogique pour Blanquer (visuel)
Protéger les personnels enseignants !
Assez des injonctions contradictoires !
Protection des personnels accueillant des enfants de soignants : le SNUipp-FSU 49 écrit au Dasen
Confinement, continuité : quelques consignes
Communiqué commun des organisations syndicales départementales CGT, FO, FSU, Solidaires
Propos inacceptables de la porte-parole du gouvernement (Communiqué FSU)
Des excuses, Mme la porte-parole
Continuité pédagogique et arts visuels : pour se rattraper de sa bévue, Sibeth Ndiaye propose aux enseignants l’étude de chefs-d’oeuvre...
Un peu de ciel bleu pour la carte scolaire ?
Covid-19 : la foire aux questions
Sécurité et protection des enseignants : le SNUipp-FSU écrit au ministre de l’éducation
Continuité "pédagogique", supports papier : grande VIGILANCE sur la consigne du Dasen du 30 mars !!!
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales