Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / Année 2020  / 05-Mai 2020 

Imprimer l'article

Communiqué de la Ligue des Droits de l’Homme
Manifester est un droit fondamental. Il doit être défendu

Publié le: jeudi 28 mai 2020

rien
rien

Depuis le 11 mai, le couple exécutif a décidé de réprimer toute forme de protestation publique. En dépit du respect des gestes barrières, il mobilise les forces de l’ordre pour bloquer et verbaliser une chaine humaine à l’Ile-Saint-Denis (93) contre des violences racistes commises par des policiers, un cortège syndical de voitures à Marseille pour l’emploi et les services publics, des rassemblements ponctuels de « gilets jaunes », des protestations des personnels infirmiers et de médecins devant des hôpitaux.

La liberté de circulation est rétablie dans les centres commerciaux et l’espace public ; il sera prochainement possible, par faveur spéciale, d’aller au Puy du Fou, de se rassembler dans les lieux de culte et de se rendre dans les bureaux de vote pour le second tour des municipales. Pour le gouvernement, consommer, déambuler, se divertir, prier ou voter : c’est oui. Protester dans la rue, c’est fermement non.

Le droit de manifester est un droit fondamental, garanti par l’article 10 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 et l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’Homme. Il distingue les démocraties libérales des régimes autoritaires. Avec cette interdiction absolue qu’il impose, avec un état d’urgence reconduit avec des pouvoirs exorbitants donnés au gouvernement, le maintien entre parenthèses du fonctionnement normal de nos institutions, l’exécutif avance sur une dangereuse ligne de crête. Celle-là même qui conduit à l’autoritarisme, affaiblit la démocratie, menace la paix civile.

Il s’agit d’une atteinte grave. Face à quoi, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) a décidé d’engager un recours contre l’article 7 du décret du 11 mai 2020 qui maintient cette interdiction et autorise la répression d’une liberté fondamentale.

La LDH appelle solennellement tous les acteurs politiques, syndicaux et associatifs à se dresser contre ce déni de droit et à intervenir pour obliger l’exécutif à ouvrir sans délai les discussions sur des solutions adaptées et permettant de concilier prévention sanitaire et liberté de manifestation.

Paris, le 25 mai 2020

rien
"Vous la voyez ?" [vidéo]
Différer la reprise : une question vitale, partout
[Pétition intersyndicale] Pas de reprise sans garanties : la pétition
Aucune reprise sans garanties sanitaires et pédagogiques
Réouverture des écoles à partir du 11 mai : le SNUipp-FSU écrit au Dasen
Priorité : santé des élèves et des personnels
ASA pour garde d’enfants
Garde d’enfants : les enseignant.es et les AESH ont le choix !
Situation des personnels accompagnants des élèves en situation de handicap : courrier au ministre
["REPRISE" mai 2020] Proposition de motion du conseil des maîtres
[OUTIL] Grève mai 2020 : Modèle de déclaration d’intention de participation à la grève
["REPRISE" mai 2020] Pour se protéger, se défendre : des outils...
Reprise : quelle responsabilité juridique ?
11 mai : forte inquiétude (enquête Harris Interactive)
Quand notre institution nous met dans une position professionnelle intenable !
L’école a besoin des RASED
Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer
Les chiffres de la reprise
COVID 19 : quid des RDV de carrière en suspens ?
Responsabilité des directeurs et directrices : courrier du SNUipp-FSU au ministre
Modifications des dispositions relatives au congé parental et à la disponibilité
De l’EPS à l’école pour toutes et tous !
Retour élèves décrocheurs : la FSU répond au Recteur
Courrier unitaire au premier ministre : demande d’ouverture d’un rdv salarial
[Presse locale] Covid-19 : "Ambiance tendue dans les écoles"
[Presse locale] La FSU estime "qu’on devrait plutôt avoir l’obsession de la rentrée"
Garde d’enfant : les infos au 29 mai...
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales