Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Dossiers/Juridique  / Accès outils juridiques  / Comité d’Hygiène et Sécurité - Conditions de Travail 

Imprimer l'article


CHSCT de Maine et Loire du 25 septembre 2020 : déclaration de la FSU 49

Publié le: vendredi 25 septembre 2020

rien
rien

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,
Mesdames et messieurs les membres du CHSCT-D,

Cette première réunion du CHSCT départemental se tient aujourd’hui près de 4 semaines après la rentrée des classes. Les cas de Covid se multiplient de manière inquiétante.
Alors que la FSU avait alerté bien en amont sur le manque de préparation et avait souligné que le manque récurrent de moyens auraient à cette rentrée des effets amplifiés, la situation se dégrade de manière manifeste. Nous constatons à nouveau une grande cacophonie dans la mise en œuvre des mesures sanitaires de prévention et dans la gestion des cas suspectés ou confirmés, des contacts à risque et des clusters.
La multiplication des documents de référence – élaborés sans concertation – et le flot continu des interventions médiatiques du ministre entretiennent l’incompréhension et ne facilitent guère l’appropriation des conduites à tenir pour les agents. Les protocoles et les consignes sont souvent dispersés dans des documents différents qu’il faut recouper donnant un sentiment de navigation à vue. Cette instabilité normative ajoute à l’anxiété provoquée par l’incertitude sanitaire, économique et sociale.
Cela aurait pu être évité, ou pour le moins amoindri si le ministère avait respecté les prérogatives du CHSCT ministériel (rappelées par la FSU au CHSCTMEN du 27 août dernier ainsi que par la Direction Générale de l’Administration et la Fonction Publique) : « le comité est consulté sur la teneur de tous documents se rattachant à sa mission, et notamment des règlements et des consignes que l’administration envisage d’adopter en matière de santé et de sécurité » (art. 60 du décret 82-453).

Tout récemment, l’allègement du protocole provoque de nouveau un sentiment de colère au sein de la communauté enseignante. Sentiment de colère, de défiance et d’abandon ! Alors que le ministre de la santé annonce des mesures de durcissement partout en France, l’école assouplit son protocole. Cela rappelle singulièrement ce malheureux épisode du « nuage de Tchernobyl » qui n’avait magiquement jamais franchi les frontières françaises !
Non, le virus ne s’arrête pas aux portes des écoles et des établissements !

Nous ne sommes pas dupes : après une impréparation patente des mesures prises à la rentrée, un manque de moyens criant pour affronter la crise sanitaire, une absence de recrutements, nous assistons plus généralement à une gestion cynique dont le but unique consiste à accueillir coûte que coûte les enfants pour permettre aux parent d’aller travailler. Parce que l’économique prévaut sur le bien-être et la santé.
Pourtant, si les dernières études montrent que les enfants ont une meilleure réponse immunitaire, elles montrent également qu’ils sont tout autant porteurs du virus et tout autant contaminants. Les personnels des établissements scolaires ainsi que leurs proches, les élèves et leurs proches sont ainsi mis en danger.
Les masques fournis par l’Education Nationale, comme l’a rappelé l’ARS de Bretagne, ne sont pas suffisamment protecteurs. On atteint par ailleurs, trois semaines après la rentrée, l’os en matière de remplacement des personnels absents, la répartition des élèves dans les autres classes contredit les préconisations en matière de distanciation et de brassage.

Trois semaines après la rentrée, les personnels nous font savoir qu’ils sont épuisés et désabusés.
L’exercice du métier devient d’autant plus pénible qu’ils ont le sentiment, à raison, de n’être pas suffisamment protégés par leur employeur.
Pire : à ce sentiment d’abandon s’ajoute des mesures punitives : maintien du jour de carence pour les personnels malades et plus récemment d’insidieuses recommandations sur les temps de pause et de convivialité… comme s’il s’agissait de pressuriser davantage des personnels déjà au bord de l’épuisement.

Ce CHSCT départemental doit être l’occasion de marquer notre volonté de traiter les questions des conditions de travail, de santé et de sécurité des personnels. La FSU s’y engage.
Mais pour cela, il faut impérativement travailler en transparence et en concertation : les membres du CHSCT doivent être informés régulièrement, de manière hebdomadaire par exemple, d’un état des lieux de la situation sanitaire des établissements publics. La communication administrative concernant la santé des personnels doit pouvoir faire l’objet d’échanges préalables avec les membres du CHSCT.
C’est indispensable pour rétablir la confiance, pour mener une politique de prévention conforme aux préconisations, pour permettre à tous de travailler sereinement et en santé.

Estelle GUYON SNUipp-FSU),
Christophe HELOU (Snes-FSU),
Valérie JUSTUM (SNEP-FSU),
Christophe RABIN (SNUipp-FSU)
Membres représentants du personnel au CHSCT Départemental

rien
Le droit de retrait
Le harcèlement moral au travail
compte-rendu réunion du CHS-CT du 22 juin 2012
EREA St Barthélémy d’Anjou : alerte du CHS-CT
compte-rendu réunion du CHS-CT du 13 novembre 2012
Exercice du droit de retrait dans un LP du Maine et Loire
Les Risques Psycho-Sociaux dans l’Éducation
Grève du 14 novembre : modèle de lettre au parents
Les enseignants de la SEGPA de Trélazé en droit de retrait pendant 6 jours
Burn out : faire une déclaration d’accident du travail
Registre Santé et Sécurité au Travail (RSST)
RSST : Registre de Santé et de Sécurité au Travail
Le LSUN fait l’objet d’un avis au CHSCT du 15 décembre 2016
Guide méthodologique en matière de prévention des risques professionnels et accompagnement des personnels confrontés à des situations difficiles
CHSCT-D du 29 janvier 2020 : déclaration préalable de la FSU de Maine-et-Loire
RSST (registre de santé et sécurité au travail) dématérialisé
CHSCT de Maine et Loire du 30 avril 2020 : notre compte-rendu...
CHSCT : enquête flash auprès des directrices et directeurs
CHSCT de Maine et Loire du 12 mai 2020 : notre compte-rendu...
Prochain CHSCT départemental : jeudi 28 mai
CHSCT de Maine et Loire du 28 mai 2020 : notre compte-rendu...
CHSCT de Maine et Loire du 30 juin 2020 : notre compte-rendu...
CHSCT de Maine-et-Loire du 25 septembre 2020 : notre compte-rendu...
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales