Source du document : CAPD, CTSD, CDEN...  / Commissions paritaires 2017-2018 (CAPD, CTSD...)  SNUipp-FSU de Maine et Loire
Document publié le 2018-06-14 10:18:26 © SNUipp-FSU de Maine et Loire



Accès à la Hors-Classe : Groupe de travail préparatoire à la CAPD Publié le: jeudi 14 juin 2018





Accès à la Hors-Classe :
Groupe de travail préparatoire à la CAPD
(mercredi 13 juin 2018)

L’inspection académique a convoqué ce mercredi 13/06 un groupe de travail sur l’accès à la hors-classe des PE préparatoire à la CAPD du 21 juin prochain.
Les organisations syndicales (3 SNUipp-FSU - 1 Se - FO absent) ont été destinataires des documents préparatoires regroupant l’ensemble des éligibles à l’accès de la hors-classe.
Ce groupe de travail se tenait en présence de Mme Boucaud (DRH), Mme Nobiron (Secrétaire générale) et M Gromy (IENA).

Ci-dessous, les éléments essentiels à retenir des échanges qui ont eu lieu au cours de ce groupe de travail :
En tout premier lieu, l’administration nous a fait savoir que les informations publiées jusqu’à maintenant sur I-Prof étaient provisoires et pouvaient faire l’objet de modifications au fur et à mesure de l’intégration de nouvelles données. Par ailleurs, la consultation de cette liste présentée comme étant "les résultats" n’aurait pas dû être activée dans la mesure où la CAPD, instance officielle, ne s’est pas encore tenue (à l’heure où s’écrivent ces lignes, cette consultation n’est plus accessible).
En résumé, les services départementaux n’ont pas la main sur I-Prof (application nationale) et n’accèdent pas à la même interface que les enseignant·e·s d’où des "couacs" et des incompréhensions.
Des modifications (à la marge) ont pu être constatées entre les premières publications sur I-Prof et les documents distribués au cours de ce groupe de travail.
Par ailleurs, les représentant·e·s du SNUipp-FSU ont constaté des erreurs dans le barème de l’AGS (Ancienneté Générale des Services) de plusieurs collègues.
Le contingent départemental (nombre de possibilités de promotion) est porté à 123 cette année.
Les collègues éligibles sont classés dans l’ordre du barème total (points avis + points d’ancienneté dans la plage d’appel). En cas d’égalité, le premier discriminant est l’AGS, puis l’ancienneté dans l’échelon, puis en dernier recours la date de naissance.
La représentativité homme/femme doit être respectée ; en conséquence, sur 123 possibilités, 100 femmes et 23 hommes seront promus.

Nos interventions :
- Le SNUipp-FSU a exigé le respect du cadre réglementaire, à savoir que tout PE doit pouvoir bénéficier d’un déroulement de carrière sur au moins deux grades. Concrètement, dans le cadre d’une carrière complète, un PE doit accéder, avant son départ en retraite, à la HC. A cet effet, nous estimons fondamental que l’AGS soit priorisée (comprenant l’ancienneté dans le corps des instits + l’ancienneté dans le corps des PE). L’administration va dans le sens de notre revendication ce qui ne permet toutefois pas à tous les collègues qui ont déposé un dossier retraite d’être promus. L’administration estime que cette année est transitoire, et que l’objectif ne peut être atteint immédiatement.
- Nous avons revendiqué le relèvement sensible du contingent pour permettre d’atteindre les niveaux équivalents appliqués dans le secondaire. Les services ne se prononcent pas estimant que cette question relève de la prérogative ministérielle.
- Nous avons fait remonter les nombreux "couacs" d’affichage dans les avis (les collègues voyant un jour 2 avis, puis 4, puis de nouveau 2...). L’administration locale n’ayant pas la main ne comprend pas ces incidents.
- Nous avons également rapporté le désappointement des collègues qui ont pris connaissance des avis (principalement "satisfaisant") qui ne correspond pas à leurs yeux à leur engagement professionnel. Le SNUipp-FSU a rappelé qu’il estime que la très grande majorité des enseignant·e·s est méritante et qu’en conséquence elle doit être destinataire de l’avis "très satisfaisant" de l’IEN. L’IENA a expliqué aux organisations syndicales que les avis "satisfaisants" n’étaient pas un obstacle à la promotion et que les indications proches du "très satisfaisant" indiquées dans les bulletins d’inspection antérieurs n’étaient pas en corrélation avec la nouvelle grille d’évaluation. L’argumentation ne nous convainc pas, loin s’en faut ! La question de la reconnaissance est un sujet sensible chez les collègues et le manque de clarté et d’explication dans l’édition des avis est source d’exaspération supplémentaire.

La prochaine instance (CAPD) est donc fixée au jeudi 21 juin prochain (après-midi).
Nous tiendrons informés les personnels des résultats définitifs.