Source du document : Actualités  / 10-octobre 2018  SNUipp-FSU de Maine et Loire
Document publié le 2018-10-07 11:19:17 © SNUipp-FSU de Maine et Loire



Un article du Courrier de l’Ouest
La grogne monte chez les enseignants (Conférence de presse de la FSU 49) Publié le: dimanche 7 octobre 2018





JPEG - 84.6 ko
La FSU appelle à la mobilisation mardi prochain 9 octobre et lundi 12 novembre.
(photo CO)

Première fédération syndicale enseignante, la FSU appelle à la grève le lundi 12 novembre pour dénoncer des conditions de travail dégradées mais également l’embauche inédite de contractuels pour faire la classe.

La colère sourde de la FSU et de ses syndicats satellites devrait s’exprimer une première fois lors d’un appel intersyndical à la grève le mardi 9 octobre, puis un appel des syndicats enseignants le 12 novembre.

« Il y a une très forte tension sur les effectifs avec une dizaine d’écoles maternelles qui ont entre 27 et 30 élèves par classe. Il y a la gestion des personnels qui a été catastrophique pour la rentrée avec de 70 enseignants sans affectation au 1er juillet et encore quelques-uns le jour de la rentrée », dénonce Christophe Hélou (FSU).

Cécile Chéné (SNUEP) s’inquiète de la réforme du bac pro et du nombre d’heures de cours qui va diminuer. Et Valérie Justum, enseignante en EPS, se désole de la baisse de subvention pour le sport scolaire.

Tous dénoncent une « obsession du chiffre, une privatisation et une externalisation de l’école ».