Accueil
sg sd
Le SNUipp Actualités Infos carrière CAPD, CTSD, CDEN... Dossiers/Juridique
Outils pratiques Les publications Se syndiquer Formation initiale
id

SNUipp-FSU de Maine et Loire

liste de diffusionSNUipp-FSU de Maine et Loire
S'abonner à la liste de diffusion du SNUipp 49 et recevoir toutes les nouvelles publications du site.
Indiquez
votre adresse courriel:


Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Liens FSU

Les sites nationaux
fsu
snuipp
Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / Année 2019  / 10-octobre 2019 

Imprimer l'article


Temps de travail, évaluations, animations pédagogiques : les consignes syndicales 2020

Publié le: lundi 7 septembre 2020

rien
rien

PNG - 108.4 ko
bandeau

ANIMATIONS PÉDAGOGIQUES : je choisis !

Le plan de formation départemental 2020 (PDF) s’inscrit dans la continuité des préconisations ministérielles précédentes : priorité au français et aux mathématiques avec l’obligation de s’inscrire aux deux modules de 9 heures dans ces deux champs disciplinaires. Nouveauté : la mise en place d’une programmation pluriannuelle sur 6 années...
Le SNUipp-FSU réaffirme son opposition au « tout contrôle » et à la réduction de l’offre de formation continue en direction des équipes et des enseignant.es.
Pour rappel, les animations dites « obligatoires » n’existent pas règlementairement.
L’obligation se limite à effectuer 18 heures de service « consacrées à l’animation pédagogique et à des actions de formation continue » (tel que défini par le décret 2017-44 du 29 mars 2017 qui organise nos Obligations Réglementaires de Service).

Consigne syndicale :
- s’inscrire à ce qui nous intéresse.

Remarques :
- Si vous êtes pré-inscrits à une animation pédagogique, vous avez encore la main pour modifier vos choix sur GAIA jusqu’au 10 septembre
- Si vous vous déplacez pour les animations pédagogiques hors de votre résidence administrative et personnelle, vous pouvez prétendre au remboursement de vos frais
- Le directeur.trice de l’école n’est pas un supérieur hiérarchique et n’est donc pas tenu de contrôler l’inscription de ses collègues aux animations pédagogiques.
- Rappel : chaque enseignant a droit à 9 heures d’information syndicale (par année scolaire) déductibles des animations pédagogiques (voir modalités ici). Faites vivre vos droits, participez aux réunions d’information syndicale !


RÉAPROPRIATION DES 108 HEURES : APC : stop !

Le SNUipp-FSU 49 poursuit sa consigne de réappropriation des 108 heures et en particulier des heures d’APC.

Nous continuons de porter les revendications de la profession sur la question du temps de travail, supérieur à la moyenne de l’OCDE, et demandons la révision du décret sur les ORS (obligations règlementaires de service).
Dans un premier temps, le temps des APC doit être mis à la disposition des équipes.
Il ne s’agit pas d’une heure d’enseignement en moins puisque ce temps est utilisé au service de la réussite de nos élèves : lien avec les familles, travail en équipe, multiples partenariats éducatifs ou médico-sociaux, préparation de sorties, projets de classe, auto-formation, remise individualisée des évaluations aux familles, accueil de 10 minutes avant la classe le matin et/ou après la pause méridienne... (voir : Non aux APC : Les activités invisibles des enseignants)
Contrairement à ce qu’affirme le Ministre, les APC ne peuvent pallier les dégâts liés au confinement.

Consignes syndicales :
- Tenir un décompte précis des heures effectuées en lieu et place des heures d’APC (voir vignette ci-dessous)
- Tableau d’organisation générale des 108 heures : tableau réglementaire, à compléter avec la mention « variable en fonction des projets (d’école, de classe…) » et à renvoyer aux IENs
- Tableau d’organisation générale des APC : non réglementaire, aucune obligation de le compléter et/ou de le transmettre.

JPEG - 44.2 ko
Cliquez sur la vignette

ÉVALUATIONS NATIONALES : des évaluations nationales qui posent toujours question…

Alors que les élèves auront vécu depuis le mois de mars une scolarité particulièrement bouleversée, la rue de Grenelle fait comme si de rien n’était et maintient au calendrier de début d’année des évaluations CP et CE1 pourtant déjà fortement remises en cause en temps ordinaire.

« Les items proposés seront, à quelques nuances près, les mêmes que ceux des années précédentes. Ils ne tiendront donc pas compte des conditions particulières d’apprentissage liées à la pandémie », analyse le SNUipp-FSU dans un document à destination des équipes pédagogiques. Comment ne pas y voir, poursuit le syndicat, « le reflet de l’obstination ministérielle à poursuivre le recentrage de l’école sur les fondamentaux et sur une conception automatisée et étapiste des apprentissages ». « En incitant à donner la priorité aux seules compétences évaluées, le risque est d’appauvrir des contenus enseignés », complète le premier syndicat des écoles.

Une analyse partagée
« Qu’est-ce que les évaluations administrées l’an dernier ont changé aux pratiques des enseignants au premier trimestre ? Rien, tout le monde en convient », analyse sur son blog, Roland Goigoux, chercheur en sciences de l’éducation et spécialiste des questions de lecture et d’écriture. « Qu’ont-elles appris aux maîtres qu’ils ignoraient à propos de leurs élèves ? Pas beaucoup plus. Quelles remédiations originales ont-elles permises ? Aucune, même l’inspection générale de l’Éducation nationale le reconnaît », ajoute-t-il. Bref, conclut-il à raison, « ces évaluations ont surtout servi la communication politique du ministre ».

L’école de la confiance se trouve … en Belgique
Contrairement à la France, indique le document du SNUipp-FSU, « la Belgique francophone a décidé de bannir les évaluations sommatives à cette rentrée 2020. La stratégie de différenciation pédagogique définie par les autorités de Wallonie-Bruxelles laisse toute latitude aux établissements scolaires pour identifier difficultés et retards d’apprentissage par les moyens qu’ils jugent adéquats ». Rien à voir donc avec une « école de la confiance » qui n’a de cesse de chercher à imposer des pratiques et méthodes pédagogiques.

C’est pour toutes ces raisons que le SNUipp-FSU a été à l’initiative d’un appel intersyndical dès le mois de juin pour demander au ministre de l’Education nationale que les outils d’évaluation soient mis à disposition des équipes sans être imposés et que les besoins statistiques de connaissance du système éducatif soient réalisés sur échantillons. Il s’est adressé au ministre pour demander l’annulation des évaluations nationales afin que les équipes puissent reprendre la main sur les outils d’enseignements et d’évaluations qu’elles jugent les plus appropriées pour démarrer les apprentissages en ce début d’année si particulière.

Consignes syndicales départementales : reprendre la main sur les évaluations !

Il appartient aux équipes :
- de se saisir de cet outil en intégralité ou en partie si elles le jugent pertinent pour leurs élèves et le fonctionnement de l’école, ou d’utiliser le cas échéant leurs propres outils d’évaluation
- de ne pas faire remonter les résultats ou prendre sur le contingent d’heures allouées aux APC en cas de saisie
- d’informer le SNUipp-FSU 49 de la décision prise quant à l’organisation des évaluations
- d’alerter le SNUipp-FSU 49 en cas de pression ou de volonté des IEN de contrôle au sein même des classes lors des passations
- de signer la pétition commune "Les évaluations nationales ne doivent pas avoir lieu !"


REMPLACEMENT : stop aux classes sans enseignant !

Consigne syndicale :
- Faire remonter à la section SNUipp-FSU 49 les situations de classes pour lesquelles il n’y a pas de remplacement d’effectué ( en cliquant sur la vignette ci-dessous ).

JPEG - 38.9 ko
Cliquer sur la vignette

AVERTIR LA SECTION SNUipp-FSU 49 !

Pensez à nous indiquer votre engagement dans ces différentes actions. N’hésitez pas à nous interpeller en cas de pression des IENs.
Ayez le réflexe de nous solliciter pour une rencontre…


PAS LE FEU !

Ne pas confondre vitesse et précipitation ! Dans tous les cas, et ce quelles que soient les pressions exercées par l’administration, prenez le temps de la concertation avec le SNUipp-FSU 49 avant toute réponse.

Les consignes syndicales ne valent que si elles sont appliquées par un maximum de collègues ! Elles visent à améliorer nos conditions de travail. Les collègues et les équipes qui les appliquent peuvent compter sur le soutien actif du SNUipp-FSU 49.

PNG - 223 ko
La force du syndicat, c’est le collectif !
rien
Rendre à Christine Renon l’hommage qu’elle mérite (communiqué national)
[PETITION] Suicide de notre collègue Christine RENON, directrice à Pantin : plus jamais ça !
Les professeurs des écoles tristes et en colère (Courrier de l’Ouest)
Lubrizol : l’urgence des réponses
Hommage à Christine Renon : prise de parole commune à Angers
Elle s’appelait Christine Renon
Suicide de Christine Renon : Réponse insuffisante
Université d’automne : le programme complet
RECOURS 2019-2020 appréciation finale "Rendez-vous de carrière" : information pratique
#IlsSontOùNos300€ ?
La retraite à points serait saignante !
Communication des appréciations finales : le SNUipp-FSU 49 écrit au DASEN...
Profs : « On se sent si seuls au quotidien » (Libération du 15/10/2019)
Plus que jamais, défendre le vivre ensemble !
Rencontre au ministère
Université d’automne du SNUipp-FSU (UDA) : trois jours très riches
Observatoire du métier enseignant : témoignez...
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse
SNUipp49-FSU : 14 place Imbach, 49100 ANGERS - tél : 02.41.25.36.40 - fax : 02.41.86.96.88 - mail : snu49@snuipp.fr - mentions légales